[Livre] J’ai épousé un con – Agnès Bouquet

48129523_10270505

En résumé

J’ai épousé un con est une histoire d’amour acidulée qui commence par un coup de foudre à Saint-Tropez, comme toute idylle qui se respecte. Le ciel, la mer, les oursins, le pastis. Et le coeur qui se met à battre un peu plus fort.
Et qu’importe les lendemains qui déchantent, Pépita a trouvé l’oiseau rare : son Roméo est un homme, un vrai. Un irréductible macho. « Un con » ! Seulement voilà, son « con », elle l’aime. Pas question de le quitter, le « compléter » à la rigueur… Mais quand on veut changer l’autre, le pire n’est-il pas d’y arriver ?

L’auteur

Agnès Bouquet vit à Paris. Elle est journaliste (Figaro Magazine, Le Parisien?) et scénariste. J’ai épousé un con est son premier livre.

Mon avis

Nous avons là l’histoire de Pépita, une jeune trentenaire, artiste dans l’âme, bohème mais qui aime les mondanités. Elle croise le chemin à St Trop’ de Roméo. Pépita est fofolle, elle aime le futile, aime avoir des rêves, des envies…Roméo, homme d’affaires friqué mais qui, dès qu’il le peut, se transforme en chasseur d’épaves et pêcheur…étrange contraste n’est-ce pas ! Heureusement, Pépita a ses amis et sa voyante vers qui se tourner pour se plaindre.

Quand j’ai lu le résumé, j’ai de suite été tenté. Je me suis dit que j’allais passer un agréable moment avec ce livre. Je dois avouer que l’histoire est très sympa, le contraste entre les deux personnages est tel que l’on se demande comment ils en arrivent à se marier mais ce qui m’a vraiment déranger, c’est le style de narration. L’histoire est racontée comme si une tierce personne qui voit tout ce qui se passe nous racontait leur aventure. Le tout entre-coupé de dialogues téléphoniques entre Pépita et ses amis. Le tout regroupé en sous-chapitre dans les chapitres. Bref, on s’y perd un peu et j’ai quelques fois décroché. Surtout quand le narrateur (ou trice) commence à nous faire des apartés.

En résumé

Je suis très mitigée…ce livre ne m’a pas déplu mais je ne peux pas dire qu’il m’ait emballé…Je pense que cela vient essentiellement du style de narration choisi par l’auteur…finalement, quand je lis qu’elle est scénariste, je me dis que ce livre est plus écrit comme un film que comme un roman…

Je ne vous dirais pas de ne pas le lire mais je ne vous dirais pas non plus de courir l’acheter. Le prendre en bibliothèque me paraît le bon compromis 🙂

Publicités