[Film] Gravity

téléchargement

Date de sortie : 23 octobre 2013

L’histoire :

Pour sa première expédition à bord d’une navette spatiale, le docteur Ryan Stone, brillante experte en ingénierie médicale, accompagne l’astronaute chevronné Matt Kowalsky. Mais alors qu’il s’agit apparemment d’une banale sortie dans l’espace, une catastrophe se produit. Lorsque la navette est pulvérisée, Stone et Kowalsky se retrouvent totalement seuls, livrés à eux-mêmes dans l’univers. Le silence assourdissant autour d’eux leur indique qu’ils ont perdu tout contact avec la Terre – et la moindre chance d’être sauvés. Peu à peu, ils cèdent à la panique, d’autant plus qu’à chaque respiration, ils consomment un peu plus les quelques réserves d’oxygène qu’il leur reste.

Mais c’est peut-être en s’enfonçant plus loin encore dans l’immensité terrifiante de l’espace qu’ils trouveront le moyen de rentrer sur Terre…

Les acteurs :

Sandra Bullock, George Clooney

Réalisateur :

Alfonso Cuaron

Mon avis :

Voilà un film qui me tardait vraiment de voir vu le nombre de critiques positives que j’avais entendues ou lues. Alors oui, c’est beau, oui c’est réaliste mais sur un écran, dans son salon, on en arrive vite à se dire : So what ?

Sandra Bullock est excellente mais je n’en doutais pas car pour moi elle a toujours une très bonne actrice qui a seulement fait des choix de films peu judicieux, George Clooney est très bien aussi…mais vu le temps qu’il apparaît, on ne peut pas dire que c’est lui qui porte le film, il lui apporte juste la note d’humour nécessaire.

Mais cela ne suffit pas à me faire tomber en extase devant. Je pense sincèrement que si vous n’avez pas une télé 3D, ce film n’a rien d’exceptionnel. Alors, oui, je sais déjà que certains et certaines vont faire des bons mais soyons clairs, si vous avez vu ce film sur écran géant et en plus en 3D, je comprends tout à fait que vous ayez pu être bluffé mais moi, dans mon salon, je l’ai juste trouvé plaisant mais pas de quoi se taper le c.. par terre si vous voyez ce que je veux dire 😉

Et vous, vous l’avez vous ??

images

Publicités

[Livre] Queen Betsy – Vampire et célibataire – MaryJanice Davidson

queen 1

En résumé

Mourir, ça fait réfléchir… Par exemple, cette semaine, j’ai perdu mon boulot, je suis morte dans un accident et, quand je me suis réveillée à la morgue, j’étais devenue une vampire. Bon, il y a des côtés positifs : je suis désormais super forte et les hommes semblent bien plus sensibles à mon charme de suceuse de sang. Il faut juste que je m’habitue à mon nouveau régime liquide…
Autre problème : mes amis du monde de la nuit disent que je suis une sorte de reine annoncée par une prophétie ridicule. Ils ont besoin de moi pour renverser un vampire assoiffé de pouvoir, au look trop ringard ! Le cadet de mes soucis ! Sauf qu’ils ont des moyens de pression efficaces, comme la nouvelle collection Manolo Blahnik ; une fille qui se respecte ne peut pas dire non…

L’auteur

MaryJanice Davidson est une auteure américaine née en août 1969 qui écrit de la romance paranormale, mais aussi de la littérature pour jeunes adultes et de la non-fiction. Elle est la créatrice de la série populaire Queen Betsy. Elle est classée sur la liste des bestsellers du New York Times et de l’USA Today.

En 2004, elle a gagné le Romantic Times Reviewer’s Choice Award et est nominée en 2005 pour le même prix. Elle vit dans le Minnesota avec son mari et ses deux enfants.

Mon avis

J’avais lu l’avis de Smell Likes Rock sur ce premier opus et elle m’avait convaincue de le lire. Queen Betsy est une série de livres appartenant au genre bit-lit. Qu’est-ce-que-c’est ? Cela signifie littéralement littérature mordante. Il s’agit un sous-genre littéraire de la fantasy urbaine, sous-genre auquel appartient par exemple la série de Twilight. Entendons-nous, oui je ne suis plus une jeune adulte mais j’avoue, j’ai gardé mon côté midinette et femme-enfant et j’aime ce genre de lecture.

Dans cette saga qui comporte pour l’instant pas moins de 12 tomes, Besty, de son vrai nom Elisabeth Taylor (oui, ses parents n’ont pas eu de pitié !), meure et se réveille à la morgue transformée en vampire. Cette jeune femme, accro aux chaussures et dilettante se retrouve être la soi-disant reine des vampires, selon une certaine prophétie, et destinée à de grandes choses. Sauf que elle, elle voudrait juste continuer sa vie comme si de rien était, comme si elle était toujours vivante…pas facile !

Queen Betsy ou comment allier deux style que j’apprécie ! J’adore depuis bien longtemps les histoires de vampires et surtout depuis que j’ai vu, à sa sortie en 1994 (punaise ça me rajeunit pas !), Entretien avec un Vampire. Et je suis également une inconditionnelle des « Bridget Jones » en tout genre ! Ce livre ne pouvait donc que faire mouche à mes yeux ! Je l’ai dévoré. Frais, drôle, rafraîchissant, il penche plus du côté Bridget que du côté obscur mais cela ne m’a pas dérangé outre mesure.

En résumé

Un livre drôle, à lire comme on lit un bon roman pour jeune (et moins jeune) femme avec, en plus, une bonne dose de paranormal mais sans être dark. J’ai commencé le volume 2, si vous le souhaitez, je vous donnerai également mon avis.

J’attire toutefois, si vous avez envie de vous lancer dans la série, que les éditions Milady, éditeur du livre, on décidé de sortir bientôt (si ce n’est déjà fait), la saga en double tome (1+2, 3+4…) et du coup, ils n’ont pas pris la peine pour le moment de ré-éditer certains volumes qui sont en rupture notamment le 2 (que j’ai fini par trouver après moult recherches !). Je trouve ça un peu stupide pour celles qui, comme moi on déjà commencé mais c’est, selon leur dire, que pour celles qui vont se mettre à lire la sage rattrape plus vite le dernier tome…mouais…je suis sceptique ! Pour moi, ça permet surtout de vendre 2 tomes en une fois et d’obliger celles qui ont lu le 1 ou qui sont au 3 et qui veulent de suite avoir la suite d’acheter les doubles !

Enfin bref, je vous le conseille si vous aimez les romans mais si vous êtes une puriste du monde vampirique, fuyez car vous risquez fort de faire une syncope à la lecture de certains passage 😉

Et vous, vous l’avez lu ? 🙂

[Film] Riddick 3

téléchargement

Date de sortie : 18 septembre 2013

L’histoire :

Riddick a été laissé pour mort sur une planète brûlée qui semble exempte de toute vie. Pourtant, il se retrouve rapidement obligé de lutter pour sa survie contre des prédateurs aliens plus mortels que tous les humains qu’il a affrontés au cours de sa vie. Il trouve un refuge précaire dans une ancienne gare de transit interstellaire désaffectée. La seule façon pour lui de s’en tirer est d’activer une balise d’urgence et d’alerter les mercenaires et autres chasseurs de primes, qui se ruent vers la planète à la recherche de leur proie.

Les acteurs :

Vin Diesel, Karl Urban, Katee Sackhoff

Réalisateur :

David Twohy

Mon avis :

Les 2 premiers Riddick avaient su m’accrocher grâce à leur style très fiction avec Fx même si le 2ème n’avait pas égaler le 1er. Je savais qu’une suite était prévue et avait maintes fois repoussée, il me tardait donc de la voir. Je voulais vraiment le voir au ciné pour apprécier au max les effets spéciaux mais finalement, ça ne s’était pas fait. Je l’ai donc regardé enfoncé dans mon canapé 🙂

Dans cet opus, on retrouve de suite l’univers sombre et hostile où Riddick doit survivre. Très vite, on fait connaissance avec des bestioles tout à fait charmantes, espèce de mutants scorpions très difficile à décrire mais que j’ai trouvé vraiment trop beurk ! Soyons clair, les bestioles des films de ce style ne me dérangent pas en général, mais celles-ci ont un je-ne-sais-quoi qui me fait froid dans le dos. Le stress est bien présent dans la première partie du film grâce notamment à cet univers dangereux.

La seconde partie est principalement axée sur un Riddick de nouveau traqué par des chasseurs de primes.

Autant la première partie a su me garder en haleine et me faire vibrer, autant la seconde, est longue et décevante. Beaucoup de blabla et un final, certes spectaculaire, mais qui manque de punch. Et pourtant, j’aime ce style et j’avais adoré les premiers mais je crains que ça ne soit le Riddick de trop, comme souvent dans les énièmes volets.

En conclusion, je dirais que pour les fans du genre, il doit être vu mais si cela n’est pas votre truc, vous aurez un peu l’impression de vous retrouver devant un film de série B…et si vous n’avez pas vu les premiers, ne vous laissez pas tromper par cet opus, les précédents sont bien meilleurs !

Et vous, vous l’avez vous ??

[Livre] La femme parfaite est une connasse ! – A.-S. Girard et M.-A. Girard

la-femme-parfaite-est-une-connasse

En résumé

Ce livre est LE guide pour toutes les femmes imparfaites *. Vous y découvrirez notamment des théories comme « la jurisprudence de la frange », « la théorie du pot de cacahuètes » ou encore le concept universel du « foutu pour foutu », mais vous apprendrez aussi « comment garder sa dignité quand on est complètement bourrée », « comment réagir devant un bébé laid », ou « les questions qu’il ne faut pas poser à un homme si on ne veut pas entendre les réponses ».

* Il peut également être lu par les hommes qui auraient envie de combler certaines lacunes…

Les auteurs

Soeurs jumelles, l’une est humoriste, l’autre journaliste. Elles ont mis en commun leurs connaissances (issue d’un long travail de recherche, d’enquêtes approfondies et d’apéros entre copines) et nous font part ici de leur grande découverte (qui pourrait bien changer la face du monde, qui sait…)

Mon avis

Je me baladais dans les rayons des livres de poche et je regarde tout naturellement le top 10. Et là, je tombe sur ce bouquin et je me souviens en avoir déjà entendu parlé. Après mes déboires littéraires de ces derniers temps, voilà ce qu’il me faut : un livre gai, facile à lire et qui à l’air drôle ! D’ailleurs, rien que le titre me plaît déjà 🙂

Je le parcours vite fait et je vois qu’il s’agit plus d’un recueil de conseils, d’anecdotes…bref, le genre de livre qui se lit vite et bien. Parfait pour moi en ce moment.

Je m’attendais à sourire mais j’ai même ris, toute seule dans mon lit le soir !! lol En 2 soirées il était torché (bon d’un autre côté, à peine plus de 150 pages, ça se lit vite). Je n’aurai pas été raisonnable, je l’aurais fini en un soir (je lis avant de dormir donc souvent il est déjà tard). J’ai souris, ris, pouffé bref, une bouffée d’oxygène ce bouquin !  J’ai 34 ans et je suis sûre que toute femme entre 25 et 40 ans trouvera des situations connues dans les pages de ce livre. Certaines vous parlerons plus que d’autres c’est certain mais beaucoup vous feront tout de même sourire.

Un exemple : la liste des chansons honteuses, mais qu’on aime quand même ! comment dire…on se sent un peu con quand on s’aperçoit que l’on en aime plus de la moitié…mais on en rit ! Surtout avec les règles à suivre lorsqu’on entend une de ces chansons qui sont à la page suivante ! O ne peut s’empêcher de rire parce que c’est nous !

En résumé

Achetez-le ou faites-le vous prêter car si vous n’êtes pas au top de votre forme, ce livre vous remontera le moral à coup sûr !

Et vous, vous l’avez lu ? 🙂

[Livre] Le diable danse à Bleeding Heart Square – Andrew Taylor

9782266210478

En résumé

1934. Lydia Langstone fuit son mari, tyrannique et violent. Elle quitte la haute société londonienne, et tous ses privilèges, pour Bleeding Heart Square. Un nom funeste à l’image d’un sombre quartier.
Là, elle trouve refuge dans une pension de famille. Un asile finalement bien inquiétant : Miss Penhow, l’ancienne propriétaire, est portée disparue ; Joseph Serridge, son successeur, est introuvable ; un homme surveille jour et nuit la maisonnée…
Et régulièrement parviennent à cette adresse des morceaux de coeur en décomposition, enveloppés dans du papier kraft…

L’auteur

Né en 1951, Andrew Taylor est un écrivain anglais, auteur de nombreux romans, principalement des ouvrages policiers et des thrillers.
Il collabore régulièrement à The Independent et au Times.
Il vit avec sa femme et leurs enfants à la frontière de l’Angleterre du pays de Galle

Mon avis

Je dois tout d’abord vous faire une confession…ce qui m’a attirée c’est la couverture du livre. Intrigante et magnifique, le genre de couverture que l’on a pas l’habitude de voir. Puis j’ai lu le résumé et après sa lecture, je ne pouvais qu’acheter ce livre.

L’histoire est donc celle de Lydia Langstone, une londonienne de la haute, qui décide de quitter son mari (chose bien audacieuse pour l’époque) et qui part rejoindre son père alcoolique dans la pension qu’il habite à Bleeding Heart Square, un quartier ouvrier.

Lydia n’a jamais travaillé, jamais fait le ménage et elle se retrouve donc face à cette façon de vivre qu’elle ne connait pas. Mais elle fait également la connaissance de ces voisins, tous aussi étranges les uns que les autres.

Le livre s’articule autour de son histoire mais aussi autour de la disparition de l’ancienne propriétaire de la pension : Miss Penhow. Le livre se compose d’ailleurs de chapitre sur Lydia et d’autres sur des passages du journal intime de Miss Penhow.

En résumé

J’ai dévoré ce livre. Après les Amazones et J’ai épousé…je trouvais enfin une lecture qui m’a tenue jusqu’au bout, un livre que j’avais du mal à lâcher le soir. Intrigant, je ne parlerai tout de même pas de thriller, le mot étant un peu fort je trouve mais d’un très bon livre à suspens. Perso, je n’ai rien vu venir du dénouement, peut-être suis-je trop simpliste ?!

Si vous aimez ce style de livre, je vous le recommande. J’ai vraiment passé un très bon moment et il me tarde de savoir si certains ou certaines avaient deviné la fin 🙂

 

[Livre] J’ai épousé un con – Agnès Bouquet

48129523_10270505

En résumé

J’ai épousé un con est une histoire d’amour acidulée qui commence par un coup de foudre à Saint-Tropez, comme toute idylle qui se respecte. Le ciel, la mer, les oursins, le pastis. Et le coeur qui se met à battre un peu plus fort.
Et qu’importe les lendemains qui déchantent, Pépita a trouvé l’oiseau rare : son Roméo est un homme, un vrai. Un irréductible macho. « Un con » ! Seulement voilà, son « con », elle l’aime. Pas question de le quitter, le « compléter » à la rigueur… Mais quand on veut changer l’autre, le pire n’est-il pas d’y arriver ?

L’auteur

Agnès Bouquet vit à Paris. Elle est journaliste (Figaro Magazine, Le Parisien?) et scénariste. J’ai épousé un con est son premier livre.

Mon avis

Nous avons là l’histoire de Pépita, une jeune trentenaire, artiste dans l’âme, bohème mais qui aime les mondanités. Elle croise le chemin à St Trop’ de Roméo. Pépita est fofolle, elle aime le futile, aime avoir des rêves, des envies…Roméo, homme d’affaires friqué mais qui, dès qu’il le peut, se transforme en chasseur d’épaves et pêcheur…étrange contraste n’est-ce pas ! Heureusement, Pépita a ses amis et sa voyante vers qui se tourner pour se plaindre.

Quand j’ai lu le résumé, j’ai de suite été tenté. Je me suis dit que j’allais passer un agréable moment avec ce livre. Je dois avouer que l’histoire est très sympa, le contraste entre les deux personnages est tel que l’on se demande comment ils en arrivent à se marier mais ce qui m’a vraiment déranger, c’est le style de narration. L’histoire est racontée comme si une tierce personne qui voit tout ce qui se passe nous racontait leur aventure. Le tout entre-coupé de dialogues téléphoniques entre Pépita et ses amis. Le tout regroupé en sous-chapitre dans les chapitres. Bref, on s’y perd un peu et j’ai quelques fois décroché. Surtout quand le narrateur (ou trice) commence à nous faire des apartés.

En résumé

Je suis très mitigée…ce livre ne m’a pas déplu mais je ne peux pas dire qu’il m’ait emballé…Je pense que cela vient essentiellement du style de narration choisi par l’auteur…finalement, quand je lis qu’elle est scénariste, je me dis que ce livre est plus écrit comme un film que comme un roman…

Je ne vous dirais pas de ne pas le lire mais je ne vous dirais pas non plus de courir l’acheter. Le prendre en bibliothèque me paraît le bon compromis 🙂

[J’ai testé] Taboulé Garbit

Oui, je sais, à force et vu mon âge, je devrais savoir qu’entre les photos de packaging et la réalité, il y a un monde mais je me suis encore fait avoir par le taboulé à préparer de la marque Garbit !!

Voici donc la bête ! Un Taboulé aux tomates fraîches, menthe citron et huile d’huile. (Désolée pour la photo floue :/ )

 

20130822_185042

 

Ca à l’air sympa sur la photo hein ?!

Préparation en 5mn et 30 mn de repos. Bonheur non quand on a peut de temps !

Bon déjà, quand j’ai commencé à mélanger, j’ai eu un sérieux doute ! Ma semoule est devenue d’une rouge brique douteux…En fait, vous mélangez la semoule crue avec la préparation liquide. Euhhh, question Mr ou Mme Garbit, ils sont où les gros morceaux de tomates ?

20130822_185048

20130822_185056

Et donc après 30mn de repos, voilà le résultat :

20130826_184831

20130826_184844

Autant vous dire que j’étais pas très motivée pour goûter mais bon, je n’allais quand même pas mettre la bouillie à la poubelle sans faire un effort. Donc je me suis lancée…eh ben, j’aurais pas du !! lol Comment dire…le ramage se rapportait bien au plumage ! En gros, ça n’avait pas le goût d’un bon taboulé (ou d’un taboulé tout court d’ailleurs) et je cherche encore la menthe !!

Pour résumé, on ne m’y reprendra plus !!!

Et vous, si vous avez déjà goûté, je suis curieuse d’avoir votre avis !!