[Tranche de vie] – Casting N’oubliez Pas les Paroles

Chose promise, chose due, voici le résumé de mon aventure de dingue-qui-tue-la-mort-qui-tue, ma participation au casting de l’émission N’oubliez pas les Paroles !

Bon, je vais tuer le suspens tout de suite, vous me verrez pas à la télé ! Mais pour savoir pourquoi, il va falloir lire !!! Hihihi ^^

Tout a commencé il y a environ 5 ans (oui, oui, il ne faut pas être pressée), lorsque une de mes collègues a décidé de m’inscrire sur le site de France 2 pour participer à l’émission. Autant vous dire que pendant quelques temps, on attend qu’on nous appelle mais au bout de 5 ans…on a un peu-beaucoup zappé le truc !

Je vous présente pas l’émission, depuis le temps qu’elle existe, ça doit légèrement vous parler. Même si, depuis quelques temps, ils ont modifié le jeu et je le trouve, pour le coup, nettement moins marrant (Nagui, si tu passes par ici, moi je reveux l’ancienne version !! Quoi y’a peu de chance qu’il passe ?! Comme vous y allez !! Le blog est super-méga connu voyons !!! lol)

Donc voilà, inscrite il y a 5 ans, il y a environ 2 semaines, je reçois un mail (heureusement que je consulte toujours mon ancienne bal) disant, en gros : « nous avons essayé de vous joindre pour le casting qui aura lieu les 27 et 28 mai à Besançon mais on n’a pas réussi à vous avoir. Merci de nous rappeler au 06…… si vous êtes toujours intéressée et dispo. » Tu m’étonne m’dame, il s’en passe des choses en 5 ans !!

Pour être franche, je me suis pas posée beaucoup de questions avant de rappeler. J’ai juste vu avec Papy-Mamy si ils pouvaient garder les Mininous. Je rappelle donc le lendemain matin Mlle Eléonore qui m’avait envoyé le gentil mail. Après m’avoir demandé si j’étais bien dispo, elle me demande de lui chanter quelque chose pour la pré-sélection. Ben oui, je sais pas si vous avez remarqué mais maintenant, contrairement aux débuts de l’émission, en général, les candidats se débrouillent pas trop mal niveau vocal. Je cherche donc quoi lui chanter à la demoiselle et je me lance dans « Quand la musique est bonne » de Mr Goldman. Après un couplet et un refrain, elle me dit que c’est amplement suffisant et qu’elle m’envoie ma convocation et qu’il faut que je prépare une chanson dynamique pour le casting. So Happy dis donc, je vais passer un casting dans ma Province !! lol

Je reçois le lendemain le mail de convocation avec en pièce jointe, LE dossier à remplir. Pourquoi je dis LE ? Parce que quand tu as fini de le lire, tu te demande fortement comment tu vas faire pour répondre à toutes les questions avec les critères demandés !! Outre les questions « bateaux » du style date de naissance, âge (oui, oui, les 2), la situation de famille, les enfants, les éventuels petits-enfants… il y a des questions beaucoup « ardues » je dirais. Voici quelques exemples :

– Quel « show » pourriez-vous proposer sur le plateau ?

– Racontez nous 2 anecdotes qui vous sont arrivées (soyez originaux)

– Que feriez-vous avec 20000€ (soyez originaux) : bon là, j’ai failli mettre « pas grand chose » mais je me suis dit que ça pourrait être mal pris ! lol

J’aime autant vous dire que j’ai passé un petit moment à le remplir ce questionnaire 😉

Bref, le jour J, me voilà donc partie pour mes 1h de route avec mon « tit » questionnaire de rempli et ma chanson bien en tête.

Arrivée à l’hôtel où avait lieu le casting, je suis surprise du monde qu’il y a. Nous sommes divisés en 2 groupes en fonction de notre nom de famille (les A à K et les L à Z). Etant donné que nous sommes 72 dans mon groupe, j’en déduis que nous devions être quasi 150 !! Ouch !! Ca en fait du people !

On s’installe dans la salle à 14h et on attend qu’arrive les « casteurs ». 14h05 environ arrive une demoiselle toute mimi et dicrète prénommé Charlotte et un…comment dire…un mec survolté,  mélange de Bruno Solo et d’Hanouna en plus poilu,  sous ecsta et emphét’ prénommé Benjamin (si jamais tu passes par là Benji, sans rancune !) Non mais sans rire, mes oreilles s’en souviennent encore !! Et tout l’hôtel aussi d’ailleurs je pense ! Un vrai chauffeur de salle mais dans une salle d’environ 50m², ça fait des dégâts !

Il nous explique comment va se dérouler le casting. La première « épreuve » est un test par écrit. 20 chansons, 3 phrases manquantes par chanson, 25mn pour combler les trous ! OK, ben let’s go ! Alors pour celles et ceux qui se demandent, les chansons sont super éclectiques. Ca va de Brassens à Thomas Dutronc, en passant par Dany Brillant ou Obispo. 25mn passent ils ramassent les copies et les redristribuent pour auto-corrections. Ils se retirent ensuite pour faire la moyenne des notes et tous ceux qui auront en dessous de cette moyenne seront « les maillons faibles ».

Retour en salle, je reste ! Première étape : check ! Seconde étape : chanter à cappella une chanson de notre choix devant les candidats restant et mettre le feu. J’avais choisi « J’irai ou tu iras » de Dion et Goldman. Quand j’y repense, pas forcément le meilleur choix car avant la performance, il fallait embarquer les autres. Une fois que tout le monde est passé, ils se retirent pour délibérer et décider de qui continue ou pas, de qui ils voient à la télé aux côtés de Nagui, bref, qui a la tête de l’emploi. Ils en ont gardé 10 et je n’en ai pas fait partie.

Pour info, la troisième épreuve est un entretien filmé avec chant sur bande son. Mais alors encore, rien est joué puisqu’après, c’est la prod à Paris qui décide si vous faites l’affaire…ou pas.

L’expérience était super sympa même si le survolté Benjamin m’a filé un bon mal de crâne ! Mais je lui en veux pas car je pense retenter…mais pas avant 6 mois car j’ai pas le droit, condition de la prod’ : une fois tous les 6 mois les castings et pas plus tu passeras (je ne sais pas si c’est pour laisser la chance aux autres ou si c’est le laps de temps nécessaire pour que nos oreilles se remettent du « Benji-show » ! lol).

Et vous, vous avez déjà passé des castings ?

Publicités

L’ouïe sélective ou comment ne pas entendre Mininous la nuit

Aujourd’hui je vais vous parler d’un phénomène oh combien étrange. Encore une fois, celles qui ont des enfants reconnaîtront la situation, celles qui n’en ont pas, seront averties ! Car une maman avertie en vaut deux (oui, oui, c’est comme les hommes !)

Il s’agit donc du phénomène de l’ouïe sélective des hommes la nuit, appelé également syndrome du « quand je dors, je dors ! » ou bien du « T’as rien entendu cette nuit ??? Bah non pourquoi ?! ». Mais qu’est-ce donc que cette chose ?? Eh bien c’est simple, il s’agit de la facilité qu’à Zhom à ne pas entendre un Mininous pleurer, appeler ou même crier la nuit ! Vous, vous êtes aux abois au moindre bruit suspect dans sa chambre, lui, le mininous pourra hurler qu’il n’entendra rien ! Ou qu’il fera semblant de ne rien entendre ! Car oui, toute la question est là : fait-il exprêt ou pas ?? Pour être franche, j’ai déjà essayé en quasi trois ans de mininounage (fait d’avoir un mininous) à percer cette énigme, sans succès !

Selon certains livres, cela viendrait du fait que zhom a tellement confiance en nous qu’il est en mode off complet…ou comment nous faire passer la pilule du « de toutes façons, elle va démarrer au quart de tour, pourquoi je me bougerai ? »

Ce phénomène est d’autant plus troublant que, si par malheur, excédée de votre 3ème relevage dans la nuit, vous poussez un gros soupir, là, de suite vous risquez d’avoir droit à un : « tu peux pas faire moins de bruit ! ». Alors, là, comment dire..c’est hallucinant, fascinant, impressionnant…et même quelque peu effrayant ! Zhom n’a pas entendu Mininous par 3 fois et là, vous poussez un malheureux soupir et vous rasseyez un peu fort sur le lit et hop, comme par magie, le voilà qui se réveille…moi, perso, je ne peux m’empêcher de me demander si il n’y aurait pas quand même un léger « foutage de g…. » dans cette histoire !! Pas vous ??

Mais voilà, à chaque fois que vous lui poserez la question le lendemain, il vous soutiendra ne rien avoir entendu… Pour celles qui en auront assez, il restera la solution du  » je le secoue et lui demande de se lever »…méthode efficace à 3 conditions :

– il ne met pas 1/4 à se réveiller

– il accepte de se lever

– vous avez une grande facilité de rendormissement

Perso, j’ai laissé tomber cette méthode car Zhom est beaucoup trop long pour émerger !! lol

Alors, les mamans, ça vous « parle » ce phénomène ? Ou bien est-ce un cas particulier chez moi ? 😉

Je profite de cet article pour faire un tit clin d’oeil à mon Zhom, pour lui dire que je l’aime quand même et surtout pour lui souhaiter un très bon anniversaire !! ♥

[Humeur] – Comment je me suis retrouvée en observation un 1er Avril…la bonne blague !

Eh oui, je fais parfois des supers blagues…ou plutôt mon corps m’en fait !

Voici donc la petite histoire : le 1er avril, vers 4-5h du mat’, j’ai commencé à avoir des douleurs dans le ventre en bas à droite. Et plus le jour se levait, plus la douleur augmentait. Il faut savoir que j’ai des soucis de vésicule et toujours mon appendice donc cette douleur commençait à devenir suspecte…en plus de me faire super mal ! Je décide donc d’aller chez mon généraliste en laissant les 2 Mininous à Zhom. Après auscultation, il téléphone à un de ses confrères et m’envoie aux soins externes de la clinique car suspicion d’appendicite ! Génial !!

Arrivée là-bas à 10h45, le parcours commence ! Prise de sang dans un box donc la déco ressemble fortement à un film de série B, une écho avec un charmant monsieur qui avait du avaler des lames de rasoir le matin même d’où son amabilité, une attente dans un couloir couchée sur un brancard car plus de salle de dispo, puis une re-attente dans une salle cette fois mais tout aussi « vintage » que mon petit box du départ, le chirurgien arrive enfin aux environ de 15h…il m’avait légèrement oubliée ! Oups ! Bref, après tous ces examens, toujours rien de flagrant et là, la sentence tombe : « Je vous garde cette nuit en observation ». Oula !! Branle-bas de combat car il faut organiser la fin de journée – nuit et matinée pour les 2 Mininous…et j’ai rien avec moi ! Pas de fringues, de pyjama, de trousse de toilette…même pas un slip, nada, quoi !

Après avoir tout mis au carré, me voici donc dans ma chambre avec bien sur interdiction de boire ou de manger après minuit tel un mogwaï…sauf que voilà, j’ai plus mal, je tousse mais ne peut rien prendre donc impossible de dormir, je suis seule, mes Mininous me manquent…bref, c’est la loose !

Lendemain matin, mon gentil chirurgien passe… »bon ben, je vous laisse sortir »…voilà, voilà, tout ça pour ça ! Bon vaut mieux être prudent, je suis d’accord mais je me serais vraiment bien passée de cette escapade clinicale…

Enfin, dans cette histoire 3615 Mylife, j’ai quand même gagné une douche à la bétadine, une super chemise de bloc opératoire où on voit les fesses et surtout, le super épilation totale au rasoir électrique et talc…ça va être la joie quand ça va repousser tout ça ! Ca me pique d’avance !!

Voilà ma petite blague du 1er avril…sympa non ?!

wpid-20140401_111617.jpg wpid-20140401_132948.jpg wpid-20140401_124708.jpg

[Humeur] Les « mots » de grossesse

Je vous propose un petit abécédaire des différents mots et maux de la grossesse 😉

A comme bah Accouchement hein !! Alors celles qui sont passées par là, n’ont pas besoin d’un rappel, celles qui vont ou qui veulent y passer, on ne va pas leur faire peur et celles qui n’en veulent pas…ben on va pas prendre le risque qu’elles ne changent jamais d’avis donc je m’abstiendrai des divers détails si ce n’est que…bébé est là et il faut bien qu’il sorte donc quand il faut y aller, faut y aller !

B comme Ballonnements…eh oui, super glamour hein mais vous inquiétez pas, c’est pas le pire !! lol

C comme Constipation…un conseil, buvez beaucoup sous peine de ne pas y échapper !

D comme Dodo ! Au début, il y a les insomnies, au milieu les cauchemars chelou, à la fin les envies de pipi…et après…ben je vous laisse deviner !

E comme Épisiotomie…je vous laisse chercher pour celles qui ne connaissent pas

F comme Fer. Une petite chose dont on manque souvent pendant et après la grossesse

G comme Gonflée, vive la rétention d’eau !

H comme Hémorroïdes…ehhhhhh oui !!!! Toujours aussi glam, n’est-ce-pas !! Mais où, en plus d’avoir la … en chou-fleur, vous risquez d’avoir aussi le…

I comme Infections urinaires…no comment !

J comme Jour J, vous l’attendrez mais plus il approchera, moins vous en aurez envie !! lol

K comme Kilos, il faudra en prendre, soyez-en sûre. Pensez au bien-être de votre bébé avant votre ligne. Je suis révoltée quand je vois cette nouvelle mode des mummyrexic ! Faire tout pour ne pas prendre de poids au point de risquer la vie de son futur bébé, je trouve ça d’un égoïsme !

L comme Lourde, pas vous hein, vos jambes 🙂

M comme Masque de grossesse. Si vous ne voulez pas vous retrouver avec de vilaines tâches, on évite le soleil ou on pense bien à l’écran total.

N comme ben Nausées !!

P comme Périné, muscle inconnu qui n’aura bientôt plus de secret

Q comme Qu’est-ce que j’ai le droit de bouffer ?? Entre la listériose, la toxo pour celles qui ne sont pas immunisées et les trucs tout simplement pas conseillés, cela devient vite un casse-tête !

R comme Règles…enfin un truc bien, débarrassée pendant plusieurs mois…mouais mais bonjour le retour de bâtons derrière !! Si, si, je vosu assure !

S comme Seins, certaines prendront une taille voire plus, d’autre non…comme souvent, nous ne sommes pas égales !

T comme Transpiration…eh oui, je sais, on cumule les trucs sexy pendant cette période 🙂

U comme Urines…tous les mois, pipi dans le bocal (pour les gygys les plus précautionneux)

V comme Vessie…vive les aller-retour au pipiroom la nuit.

Z comme Zen, soyons zen, du sang froid dans les veines 😉

Oui, je sais il manque certaines lettres, j’avoue avoir séché. Bon après je vous ai mis les pires « mots » ou « maux ». Mais beaucoup pourrait être remplacé par des choses plus sympa : Amour, Bonheur, Câlin, Douceur, Joie, Maman…mais c’est tout de suite moins drôle !! lol

[Humeur] – Quelques nouvelles

Bonjour à toutes et à tous !

Après plus d’1 mois sur les chapeaux de roues, me revoici un petit peu pour partager avec vous quelques petits clichés de Mlle Crevette.

Je vous passerai bien sûr le pavé sur les nuits blanches, les pleurs, le grand frère qui nous fait sa tite crise…je ne veux dégoûter personne ou risquer de me retrouver clouer au pilori par les bien-pensants…même si il faut bien l’avouer, un nouveau-né, c’est tout mimi mais qu’est-ce que c’est relou des fois !! lol

Mais on les aime tellement, qu’on oublie 🙂

wpid-20140208_140531.jpg  wpid-20140209_145759.jpg

wpid-IMG_20140309_110106.jpg

wpid-PicsArt_1394341146945.jpg

Celles qui me suivent sur IG ont déjà vu quelques unes de ces photos 🙂

J’espère pouvoir très vite vous refaire des articles car j’ai moult choses à vous montrer avec notamment la Birchbox de Mars qui est topissime.

[Humeur] Je craaaaqqquuueeeeuuuhhhh !!!

Oui, alors pas de panique hein, je vous vois déjà catastrophées, je craque mais dans le fond, ça n’est pas si grave que ça…enfin si c’est grave mais pas vital on va dire !

J’explique !! Je ne supporte plus mes cheveux ! Voilà, c’est dit !!!

Je m’explique ! En dehors de toutes poussées hormonales pour cause de polichinelle dans le tiroir, j’ai les cheveux gras, pointes sèches et plutôt fins. Et comme tous cheveux fins, l’hiver avec l’électricité statique est un cauchemar. Comme vous le savez peut-être, les hormones de grossesse aidant, l’adage veut que nos cheveux soient plus beaux…ce qui avait été le cas lors de ma première grossesse. Adieu les racines grasses et bonjour le volume, notamment dû au fait qu’on ne les perd plus. J’avais donc passé un hiver peinard.

Bon ça, c’était sans compter sur le retour de bâton (bah oui parce qu’on a jamais rien sans rien, ça serait trop beau), c’est que 6 mois après la grossesse, les cheveux qu’on a pas perdu pendant, on les perd à ce moment là, et tous d’un coup ! 9 mois de chute de cheveux regroupés, je peux vous assurer que ça fou les j’tons ! Surtout quand on en perd plus que ce qu’on devrait ! Eh oui, ça on oublie de vous le dire ce mignon côté, c’est que vous pouvez en perdre plus ! J’ai donc eu pendant quelques mois l’impression que j’allais me retrouvé cousine de Jean-Claude Dusse. Pour essayer de limiter la casse, je me suis tournée vers des shampoings plus naturels et notamment sans silicone car après moult recherches, j’avais lu que ce !£$% de silicone était en partie l’origine des cheveux électriques. Et je dois dire que l’hiver dernier, mes cheveux étaient nettement plus faciles à dompter. Le Bon-heur !!!

Mais ça, c’était sans compter sur la réapparition des hormones de grossesse !! Bah oui ! Au début, je me suis dit : on repart pour un tour, à moi les beaux cheveux pour quelques mois ! Oui mais voilà, chaque grossesse est différente, on nous le répète assez ! Et cruche que je suis, j’avais oublié ce « petit » détail !!

Donc au lieu de me retrouver avec des cheveux moins gras, soyeux, volumineux…je me retrouve avec des cheveux toujours aussi gras, fillasses et ELECTRIQUES à mort !! C’est simple, le matin, lorsque j’enlève mon pyjama en pilou (bah quoi, c’est l’hiver…), je me retrouve avec la magnifique coupe Désirelssienne ! Bon, j’déconne, j’ai pas de pyj’ en pilou parce que j’aurai trop chaud (cf le grossesse et les bouffées de chaleur) donc on fait, c’est pire, je n’ai pas besoin de ce fameux pyjama. Dès que j’enlève une fringue, j’ai la mèche qui dresse ! (oui, dit comme ça et hors contexte, je vous l’accorde, c’est un peu étrange comme phrase) !

Voilà, c’était mon coup de gueule du jour !! 😉

Donc toi qui me lit, si tu as des astuces, des produits miracles mais pas trop plein de cochonneries (grossesse oblige), je suis preneuse !! 🙂

 

[Humeur] Georges is back !

Juste pour le plaisir, parce que j’aime le café, que j’ai une Nespresso…et que c’est Georges !! lol

La prochaine pub que vous pourrez voir d’ici quelques jours :

Moi, elle m’a fait sourire ! Comme d’hab’, j’aime la petite touche d’autodérision !!