[Lecture] Confessions d’une accro au shopping

Confessions_d_une_accro_du_shopping

 

L’histoire

Votre job vous ennuie à mourir ? Vos amours laissent à désirer ? Rien de tel qu’un peu de shopping pour se remonter le moral… C’est en tout cas la devise de Becky Bloomwood, une jolie Londonienne de vingt-cinq ans. Armée de ses cartes de crédit, la vie lui semble tout simplement magique ! Chaussures, accessoires, maquillage ou fringues sublimes… rien ne peut contenir sa fièvre acheteuse, pas même son effrayant découvert. Un comble, pour une journaliste financière qui conseille ses lecteurs en matière de budget ! Jusqu’au jour où, décidée à séduire Luke Brandon, un jeune et brillant businessman, Becky s’efforce de s’amender, un peu aidée, il est vrai, par son banquier, qui vient de bloquer ses comptes… Mais pourra-t-elle résister longtemps au vertige de l’achat et à l’appel vibrant des soldes ?

L’auteur

Née à Londres, en 1969, Sophie KInsella est une reconnue dans le monde entier grâce à sa série des aventures de Becky dont Confessions d’une accro au shopping est le premier volet. Et pour la petite anecdote, c’est une ancienne journaliste financière 🙂

Mon avis

J’attendais beaucoup de cette lecture. J’avais dévoré les Bridget Jones et je suis très friande de ces histoires de jeunes trentenaires célibataires cherchant plus ou moins l’amour.  Il était donc temps que je me plonge dans les Confessions… Alors autant prévenir tout de suite, aux risques de me faire huer, j’ai été très déçue !! J’avais entendu énormément de bien de cette série de livre et il me tardait de dévorer ce premier volet. Dans le résumé, on nous annonce une jeune fille qui tente de séduire un jeune et brillant homme d’affaires sauf que…dans le livre, cette partie arrive plutôt tardivement et contrairement à une Bridget prête à tout, quitte à faire des boulettes plus grosses qu’elle, Becky met un temps fou à admettre qu’elle veut séduire quelqu’un. Le livre tourne plus autour de l’addiction au shopping que du jeu de séduction et cela m’a vite barbé ! Elle est a découvert, elle se promet de faire attention, craque à la première vitrine alléchante venue et…bis repetita ! Arrivée à la moitié du livre, j’avais plus envie de la baffer que de rire ! Je n’ai pas réussi à m’attacher à Becky, je n’ai pu me projeter dans son univers et surtout dans son mode de fonctionnement ! Je ne dis pas que le shopping n’est pas un antidépresseur, j’en ai usé et abusé parfois même mais là…ça en devient pathétique tellement le trait est forcé à l’extrême ! Peut-être qu’à 34 balais, je suis trop vieille pour apprécier !! lol

Je ne sais pas si je lirai les suivant. Une chose est sûre, je ne les achèterai pas donc si je trouve quelqu’un pour me les prêter, peut-être que je m’y pencherai à nouveau mais ça n’est pas gagné.

En résumé

Une déception pour une lecture, certes plaisante, mais qui est loin de m’avoir transportée !

L’avez-vous lu ? Je suis curieuse d’avoir vos avis !

Publicités